Jacob Zuma doit rembourser

Le président Jacob Zuma a été prié mercredi de rembourser l’amphithéâtre et la piscine que les contribuables sud-africains ont payés en même temps que les travaux de sécurité de sa résidence privée de Nkandla, un sérieux revers à sept semaines des élections générales. « Les dépenses engagées par l’État vont au-delà de ce qui était raisonnablement nécessaire pour la sécurité du président », a sobrement résumé la médiatrice Thuli Madonsela, chargée de veiller à la bonne gestion des fonds publics dans son rapport, rendu public mercredi.