Mugabe fête son 90e anniversaire à l’hôpital à Singapour

Harare — Le président Robert Mugabe a eu 90 ans vendredi, mais son absence du Zimbabwe le jour de son anniversaire nourrit les spéculations sur la santé et la succession du plus vieux chef d’État d’Afrique après 34 ans de pouvoir ininterrompu.

 

Alors que son entourage et lui-même insistent sur sa santé de fer et sa longévité exceptionnelle présentée comme « la volonté de Dieu », le vieux président était à Singapour, officiellement pour soigner une cataracte à l’oeil gauche, une opération classique pour son âge.

 

Son retour est prévu juste avant les célébrations officielles, dimanche, de son anniversaire dans le stade de Marondera, à 75 km à l’est de la capitale Harare, en présence de milliers de personnes auxquelles sont promises musique, danse et nourriture pour un budget estimé à un million de dollars.

 

Des dizaines d’entreprises d’État, de ministères et de partisans ont rendu hommage au vétéran de l’indépendance zimbabwéenne à travers plus de 20 pages de publicité dans le quotidien gouvernemental The Herald. « Longue vie à notre président », clamait l’éditorial du journal, courroie de transmission du pouvoir présidentiel.

 

Un autre saluait en M. Mugabe — encensé par l’Occident dans les années 1980 avant d’incarner le chef d’État paria par excellence — une « icône et une source d’inspiration », ou encore « un dirigeant altruiste ». Le journal lui a aussi dédié 16 pages de cahier spécial avec force citations du chef de l’État.