Mohammed Morsi subira un troisième procès

Le Caire – La justice égyptienne a renvoyé, samedi, le président déchu Mohammed Morsi pour un troisième procès, l'accusant d'avoir organisé des évasions de prisonniers durant le soulèvement de 2011 et d'avoir enlevé des policiers avec la collaboration d'étrangers.

Ces accusations s'ajoutent à celles déposées contre Morsi dans le cadre de deux autres procès, l'un pour avoir incité ses partisans à tuer ses opposants et l'autre pour avoir comploté avec des groupes étrangers afin de déstabiliser l'Égypte.

Le juge d'instruction Hassan Samir a renvoyé Mohammed Morsi et 129 autres personnes pour le nouveau procès. Parmi les autres suspects figurent des membres des Frères musulmans, l'organisation dont l'ancien président est issu, du Hezbollah et du Hamas, des groupes respectivement libanais et palestinien.

Les nouvelles accusations font référence à l'évasion de Morsi en compagnie d'autres leaders des Frères musulmans en janvier 2011 durant le soulèvement contre son prédécesseur, Hosni Moubarak.

Aucune date n'a été annoncée pour ce troisième procès.

À voir en vidéo