La situation s’est aggravée en Centrafrique

Bangui – Les tueries entre chrétiens et musulmans ont fait « plus de 600 morts » en une semaine en Centrafrique selon l’ONU, la France s’alarmant de la brutale aggravation de ces violences malgré l’intervention de son armée.

« Les combats et les violences inter-religieuses de la semaine écoulée ont provoqué la mort de 450 personnes » à Bangui et fait 160 tués dans d’autres régions du pays, a indiqué vendredi un porte-parole du HCR, citant des bilans de la Croix-Rouge centrafricaine et du Conseil danois aux réfugiés. L’agence onusienne a également fait état de 159 000 déplacés dans la seule capitale, répartis sur une quarantaine de sites, autour de l’aéroport, dans les églises et les mosquées.

Les violences qui ontdébuté le 5 décembre avaient précipité l’intervention militaire de la France, lancéeaprès un feu vert de l’ONU, et qui mobilise près de 1600 hommes déployés pour l’essentiel à Bangui.

À voir en vidéo