Marikana: la police accusée d’avoir menti

La police sud-africaine a été accusée jeudi d’avoir menti sur la tuerie de Marikana qui a causé la mort de 34 mineurs en grève le 16 août 2012, par la commission chargée d’enquêter sur cette fusillade policière, la pire depuis la fin de l’apartheid. Dans un communiqué, la commission indique « avoir obtenu des documents prouvant que la version de la police sur les événements de Marikana […] ne correspond pas à la vérité ».