Projet de Constitution au Zimbabwe - Mugabe au pouvoir encore dix ans?

Le projet de nouvelle Constitution du Zimbabwe autorise le président, Robert Mugabe, au pouvoir depuis plus de 30 ans et âgé de 88 ans, à diriger le pays pour dix années supplémentaires en cas de réélection.


Le projet de nouvelle loi fondamentale, sur lequel les différents partis se sont enfin accordés, prévoit de limiter la durée des mandats présidentiels à dix ans et de supprimer l’immunité dont jouit le chef de l’État.


Mais une telle mesure ne serait pas rétroactive, ce qui permettrait à Robert Mugabe - qui aura 89 ans en février - d’être à nouveau candidat pour les prochaines présidentielles. Le dirigeant zimbabwéen est au pouvoir depuis l’indépendance du Zimbabwe, il y a près de 33 ans.


Le projet de Constitution, qui doit maintenant être voté par le Parlement et approuvé par référendum, constitue le socle des réformes préalables à la tenue de nouvelles élections. La précédente campagne, en 2008, avait tourné au bain de sang.


« Le projet de Constitution ira au Parlement début février et il y aura ensuite un référendum », a indiqué le ministre des Affaires constitutionnelles, Éric Matinenga, sans en préciser la date. « La date du référendum est quelque chose qui doit être décidé en concertation avec les principales parties prenantes », à savoir Robert Mugabe et son rival - et premier ministre - Morgan Tsvangirai, a-t-il ajouté.


Les deux hommes cohabitent tant bien que mal au sein d’un fragile gouvernement d’union nationale mis en place au début 2009 pour éviter la guerre civile à un pays qui courrait alors tout droit vers une faillite totale.


Leurs relations ont été marquées par des querelles récurrentes et des accusations de violence réciproques.

À voir en vidéo