Mali - La France demande à ses alliés de renforcer leur aide logistique

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian
Photo: La Presse canadienne (photo) Claude Paris Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian

« Des discussions sont en cours avec un certain nombre de nos partenaires, essentiellement occidentaux, sur un renforcement du soutien logistique. Les ravitailleurs en font partie », indique-t-on vendredi dans l’entourage du ministre Jean-Yves Le Drian.


Il s’agit pour l’instant « de discussions », souligne-t-on, en précisant que la demande a été adressée « aux pays dont on sait qu’ils ont la capacité ».


A Berlin, un porte-parole du ministère allemand de la Défense a confirmé à l’AFP la demande d’aide française, en précisant toutefois que l’Allemagne ne dispose « pas de système qui soit certifié pour le ravitaillement en vol français ».


Une dizaine de pays, principalement occidentaux, fournissent un soutien militaire, notamment en moyens de transport, à l’opération française au Mali. La Grande-Bretagne, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, la Belgique, mais aussi les États-Unis et le Canada, ont notamment répondu aux demandes françaises avec des avions C17, C130 ou C160 pour transporter des troupes et du matériel.


Les forces françaises, qui déploient un important dispositif terrestre pour aider l’armée malienne à chasser les islamistes armés du nord du pays, manquent en particulier d’avions de ravitaillement en vol. Les appareils partis de France doivent en effet être ravitaillés plusieurs fois avant d’atteindre le Mali ou les pays voisins.

À voir en vidéo