Mali: l'armée reprend la ville de Douentza aux islamistes

La ville de Douentza se trouvait à l'extrémité de la zone contrôlée par les militants jusqu'à ce que ces derniers décident de foncer vers le sud plus tôt ce mois-ci, provoquant l'intervention française. Douentza se trouve à quelque 200 kilomètres au nord-est de Mopti, une ville qui marque la limite du territoire contrôlé par l'armée.

Un couvre-feu a été imposé à 20h et le calme régnait dans la ville après la tombée du jour.

Des troupes françaises et maliennes sont entrées à Mopti lundi, mais les islamistes avaient déjà quitté les lieux. Plus tôt pendant la journée, la ville de Diabali avait été reprise aux insurgés, après une semaine sous leur gouverne.

Environ 2150 soldats français sont maintenant déployés au Mali et différents pays africains ont jusqu'à présent contribué un millier d'hommes.

Un représentant de l'armée des États-Unis a indiqué que deux avions de transport C-17 américains ont commencé à rallier Bamako depuis la base française d'Istres, en France. Deux vols se sont posés à Bamako lundi et un troisième mardi.

Pour sa part, le colonel français Thierry Burkard a précisé que les frappes aériennes continuent contre des cibles rebelles. Il a ajouté que les insurgés ont commencé à se disperser pour se mettre à l'abri des frappes, ce qui les rend moins menaçants.

Au cours des derniers jours, les avions de chasse et les hélicoptères de combat français ont effectué une douzaine de sorties par jour.



À voir en vidéo