Condamnation pour le génocide rwandais

Le Tribunal international chargé de juger les présumés responsables du génocide de 1994 au Rwanda a rendu jeudi son dernier jugement en première instance, condamnant à 35 ans de prison un ex-ministre, Augustin Ngirabatware. Le dernier condamné du TPIR, instauré par une résolution de l’ONU du 8 novembre 1994, était ministre du Plan dans le régime intérimaire en place pendant le génocide. Il est le gendre de Félicien Kabuga, le plus célèbre des neuf accusés du TPIR encore en fuite et présenté comme l’argentier du génocide.