Infiltration : Israël appelle l’Égypte à renforcer son contrôle sur le Sinaï

Le vice-premier ministre israélien, Shaul Mofaz, et le ministre de la Défense, Éhoud Barak, ont exhorté les nouveaux dirigeants égyptiens à reprendre en main la situation dans le Sinaï, après l’infiltration d’un commando en Israël qui a fait trois morts hier.

« Il ne fait aucun doute que la situation dans le Sinaï est devenue un problème de sécurité et ce qui s’est passé aujourd’hui constitue une nouvelle étape dans l’escalade. […] Je pense qu’il s’agit d’un grand défi pour la direction égyptienne élue », a affirmé M. Mofaz à la radio militaire.


« Nous demandons qu’ils [les Égyptiens] agissent davantage [dans le Sinaï]. J’espère et je pense que nous pourrons arriver à un dialogue sécuritaire entre militaires avec les Égyptiens », a ajouté M. Mofaz.


Interrogé sur un éventuel feu vert israélien nécessaire au transfert de renforts militaires ou policiers égyptiens dans le Sinaï, en vertu de l’accord de paix de 1979, M. Mofaz a affirmé qu’une telle décision ne peut intervenir que dans le « cadre d’un dialogue avec les nouveaux dirigeants égyptiens ».


Le ministre de la Défense a lui aussi déploré dans un communiqué « la dégradation inquiétante du contrôle exercé par les Égyptiens sur le Sinaï ».


« Quel que soit celui qui gagnera l’élection en Égypte, nous attendons de lui qu’il assume les engagements internationaux pris par l’Égypte, notamment le traité de paix et les arrangements de sécurité dans le Sinaï, afin de mettre rapidement fin à ces attaques », a souligné M. Barak.


L’armée israélienne a annoncé être à la recherche de trois à quatre membres d’un commando infiltré hier dans le sud du pays.


Le commando a ouvert le feu sur un convoi de véhicules transportant des Israéliens travaillant à la clôture en cours de construction à la frontière avec le Sinaï égyptien. Un ouvrier israélien et deux assaillants ont été tués.