En bref - Trabelsi prêt à être jugé

Tunis — Le beau-frère de l'ex-président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, réfugié au Canada, se dit prêt à rentrer en Tunisie et à y être jugé pour les «erreurs» commises.

Dans une lettre adressée au peuple tunisien, rapportée hier par l'agence officielle TAP, Belhassen Trabelsi, le frère de l'ex-première dame, Leïla Trabelsi, présente ses excuses aux Tunisiens. Peu avant la chute du régime de Ben Ali, le 14 janvier 2011, il avait fui le pays à bord de son yacht en compagnie de sa femme et de ses enfants. Quinze mois après, il se dit «rongé par le mal du pays» et prêt à retourner en Tunisie «volontairement, quel que soit le prix à payer», tout en sachant qu'il est «considéré injustement aux yeux de nombreux Tunisiens, sinon la quasi-totalité d'entre eux, comme un criminel qui a pillé le pays». «Même si j'ai commis des erreurs volontairement ou involontairement, je suis prêt à rendre des comptes, à comparaître devant la justice», écrit-il.
1 commentaire
  • Hurricane - Inscrit 16 avril 2012 12 h 09

    Faites gaffe !

    Les conditions de la tenue d'un procès juste et équitable ne sont pas présentement réunies. je vous conseille vivement de renoncer a cette idée.