En bref - Élections au Zimbabwe?

Chitungwiza, Zimbabwe, — Le premier ministre zimbabwéen, Morgan Tsvangirai, vainqueur au premier tour des élections de 2008 mais qui s'était effacé au deuxième tour pour éviter un bain de sang, a appelé à des élections pacifiques en 2012 et insisté pour que la volonté du peule soit respectée.

«La volonté du peuple doit être respectée», a affirmé hier Tsvangirai devant ses partisans à Chitungwiza, une ville au sud-est de la capitale Harare. Le premier ministre s'adressait aux militants du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) deux semaines après l'empêchement de son meeting par des militants pro-Mugabe. «L'année prochaine nous aurons des élections, mais la date reste à fixer avec [le président] Mugabe», a-t-il ajouté. Depuis 2009, le pouvoir au Zimbabwe est partagé entre Robert Mugabe, 87 ans, et Morgan Tsvangirai qui pour mettre fin aux violences qui avaient déjà fait 200 morts s'était volontairement retiré avant le second tour, laissant seul en lice Robert Mugabe. Les deux hommes entretiennent une cohabitation forcée.

À voir en vidéo