En bref - Libye: des mois pour désarmer

Tripoli — Le désarmement des ex-rebelles libyens pourrait prendre des mois et les armes ne seront pas récupérées par la force, a déclaré hier le nouveau premier ministre libyen, Abdurrahim Al-Keib.

La prolifération de milices armées composées d'ex-rebelles en Libye et le pouvoir encore fragile du Conseil national de transition suscitent des craintes pour la stabilité du pays. Les nouveaux dirigeants avaient déclaré que les armes seraient collectées peu après la chute du régime de Kadhafi, officiellement proclamée le 23 octobre. Mais Abdurrahim al-Keib a averti hier, dans un entretien à France 24, que le désarmement des rebelles prendrait «un certain temps». «Nous ne forcerons pas les gens à prendre des décisions rapides et hâtives», a-t-il affirmé.