Tunis ne commente pas les «rumeurs» sur l’état de santé de Ben Ali

Ben Ali, en novembre 2009, alors qu'il était président de la Tunisie.
Photo: Agence Reuters Zoubeir Souissi Ben Ali, en novembre 2009, alors qu'il était président de la Tunisie.

Tunis, Tunisie — Les autorités tunisiennes se sont abstenues aujourd'hui de commenter ce qu’elles qualifient de «rumeurs» sur une grave dégradation de l’état de santé du président déchu Zine el-Abidine ben Ali.


«Nous n’avons reçu aucune information officielle par quelque canaux que ce soit» à ce sujet, a déclaré le porte-parole officiel du gouvernement transitoire tunisien joint au téléphone par l’Associated Press.

Sans les démentir ni les confirmer, Taïeb Baccouche a qualifié de «rumeurs» les informations circulant depuis mercredi soir sur la santé du président tunisien qui a fui son pays le 14 janvier dernier vers l’Arabie Saoudite après 23 ans de règne sans partage.

Le journaliste français Nicolas Beau, auteur de plusieurs ouvrages sur Zine el-Abidine ben Ali (Notre ami Ben Ali) et son épouse Leïla (La régente de Carthage), affirme que l’ex-homme fort de Tunis aurait été «victime d’une attaque cérébrale» et se trouverait dans le coma dans un hôpital de Djedda.

«Nous n’avons pas de commentaire officiel à faire et il n’y a pas lieu de prendre position. Il (l’ex-président) a fui et il est demandé par la justice. Son état de santé ne concerne que sa famille», a encore déclaré le porte-parole du gouvernement tunisien.

Nicolas Beau, qui se trouve à Tunis, est intervenu mercredi soir sur le plateau de la chaîne privée tunisienne «Nessma». Sur son blogue, il cite les «confidences de source totalement sûre obtenues à Tunis», selon lesquelles Zine el-Abidine ben Ali aurait été «victime d’une attaque cérébrale et transporté d’urgence à l’hôpital de Djedda». Toujours selon ces sources qu’il ne nomme pas, «son état est jugé très inquiétant» et le président déchu serait «plongé dans le coma».

À voir en vidéo