Deux chefs rebelles du Darfour se rendent à la CPI

La Haye — Deux chefs rebelles soudanais soupçonnés de crimes de guerre au Darfour sont arrivés hier à La Haye après s'être rendus volontairement pour comparaître devant la Cour pénale internationale (CPI).

«Abdallah Banda Abaker Nourain [Banda] et Saleh Mohammed Jerbo Jamus, soupçonnés d'avoir commis des crimes de guerre au Darfou, sont volontairement arrivés à la Cour pénale internationale», a annoncé la CPI.

Ils devront répondre de trois chefs d'accusation pour crimes de guerre présumés commis dans le cadre d'une attaque menée le 29 septembre 2007 contre la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS) stationnée à la base militaire d'Haskanita (nord du Darfour). Près de 1000 assaillants armés de canons antiaériens, de pièces d'artillerie et de lance-roquettes auraient, lors de l'attaque, tué douze soldats de la MUAS et en auraient grièvement blessés huit, selon la Cour.

L'attaque aurait été menée par des troupes appartenant à l'Armée de libération du Soudan-Unité, commandées par Jerbo, conjointement avec des forces dissidentes du Mouvement pour la justice et l'égalité, placées sous le commandement de Banda.

Une chambre préliminaire de la CPI a estimé qu'il y a des «motifs raisonnables» de croire que Banda et Jerbo sont responsables de meurtre, de l'attaque intentionnelle d'une mission de maintien de la paix, et de pillage, a expliqué la CPI.

Les deux Soudanais font l'objet d'une simple citation à comparaître et non d'un mandat d'arrêt, a indiqué la Cour. Cela implique que les deux hommes seront libres de quitter La Haye au terme de leur comparution initiale, a expliqué Sonia Robla, une porte-parole de la CPI.

«C'est l'aboutissement de mois d'efforts pour s'assurer de la coopération de M. Banda et de M. Jerbo», s'est félicité le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo. «La comparution des deux suspects signifie que toutes les personnes que nous souhaitons poursuivre en relation avec l'attaque d'Haskanita ont maintenant comparu devant la Cour», a ajouté le procureur.