En bref - Bousculade meurtrière au Mali

Bamako — Au moins 26 personnes sont mortes piétinées ou étouffées dans un mouvement de foule provoqué par la panique jeudi soir autour de la plus ancienne mosquée de Tombouctou (900 km au nord-est de Bamako), a-t-on appris hier de sources policière et hospitalière. Le drame s'est produit aux abords de la mosquée de Djingareyber, bâtie au XIVe siècle dans cette cité religieuse inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Jeudi soir, des musulmans se pressaient autour de l'édifice, à la veille de la fête du Mouloud qui commémore la naissance du prophète Mahomet.

Une partie de la foule a été prise de panique, près de l'édifice en chantier, et de nombreux fidèles sont morts piétinés ou étouffés. L'édifice religieux en banco, un matériau de construction traditionnel, est actuellement en rénovation, a expliqué un responsable de la mairie de Tombouctou. «À cause de ces travaux, le passage côté nord de la mosquée est fermé. Pour passer, les fidèles ont trouvé une ruelle de fortune. Mais cette ruelle ne peut pas supporter le nombre de personnes qui l'empruntent. Il y a donc eu bousculade. Quelqu'un a crié "Il y a un mort" et la panique s'est installée», a ajouté ce responsable municipal.