En bref - Un autre enfant pour Zuma

Johannesburg — Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a répondu hier que la naissance du 20e enfant du président Jacob Zuma était «une affaire personnelle» face à la polémique grandissante au sein de l'opposition.

Le Congrès du peuple, parti dissident de l'ANC, a estimé que cette affaire était «scandaleuse», un mois après le cinquième mariage du président. Il l'a accusé d'avoir une «attitude complètement irresponsable».