En bref - Omar al-Béchir ne participera pas au sommet de l'OCI

Istanbul — Le président soudanais Omar al-Béchir, recherché par la justice internationale pour crimes de guerre au Darfour, ne participera pas au sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) à Istanbul, ont annoncé hier les autorités turques.

La Turquie avait été critiquée pour la venue annoncée du président soudanais à Istanbul. Mais le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait dit qu'Omar al-Béchir serait bienvenu à ce sommet, organisé lundi, qui rassemble des représentants de 57 pays. M. Erdogan a aussi minimisé les accusations visant le président soudanais. Mais hier soir, le gouvernement turc a annoncé que le président soudanais ne viendrait pas. «Nous avons reçu l'information que le président soudanais n'assistera pas au sommet de l'OCI», a précisé un responsable du gouvernement turc à l'Associated Press. La Turquie ne reconnaît pas l'autorité de la Cour pénale internationale, basée à La Haye, qui a lancé un mandat d'arrêt international contre le président soudanais le 4 mars dernier.