Un navire de guerre canadien sauve des réfugiés somaliens

Toronto — L'équipage du NCSM Winnipeg, de la marine canadienne, a éloigné des pirates en puissance et est venu en aide à des réfugiés somaliens entassés à bord d'un bateau trop petit, tout cela au cours de la dernière fin de semaine.

Samedi, le Winnipeg, qui participait à une mission de l'OTAN, a déployé son hélicoptère Sea King pour vérifier ce que faisaient plusieurs embarcations qui suivaient un navire commercial dans le golfe d'Aden.

En entrevue téléphonique, le commandant Craig Baines a raconté que l'équipage de l'hélicoptère s'est assuré de bien faire passer son message aux présumés pirates en suspendant un immense panneau portant l'inscription «Stop», en somali, par la porte de soute de l'hélicoptère, à côté de la mitrailleuse. Dès que les pirates potentiels ont vu le panneau, ils ont mis fin à leur manège.

Hier, une patrouille à bord du Sea King a aperçu un bateau surchargé rempli de réfugiés tentant de se rendre de la Somalie au Yémen. Il y avait 51 personnes à bord de ce qui semblait être une embarcation de 8 mètres; les passagers, qui étaient en mer depuis deux jours, avaient faim et soif, a dit le commandant Baines. Le Winnipeg a pu leur porter secours.

À voir en vidéo