En bref - TPIR: un chanteur accusé de génocide est condamné

Arusha — Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a condamné hier à Arusha le chanteur rwandais Simon Bikindi, à 15 ans de prison ferme pour avoir notamment incité au génocide de 1994, a constaté un correspondant de l'AFP.

«La chambre vous condamne, vous, Simon Bikindi, à 15 ans d'emprisonnement [...] elle décide que vous resterez sous la garde du tribunal en attendant votre transfert vers l'État où votre peine sera exécutée », a indiqué le juge président, Inès Weinberg de Roca, s'adressant directement à l'artiste tout de blanc vêtu. «La chambre a estimé que vous avez abusé de votre stature sociale d'artiste célèbre et de grande renommée, considéré comme un membre influent du MRND», le Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement, au pouvoir lors du génocide, a ajouté le juge. Le procureur du TPIR avait requis la prison à vie contre le chanteur, présentant six chefs d'accusation: entente en vue de commettre le génocide, génocide, complicité dans le génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide, assassinats et persécution.

À voir en vidéo