En bref - Grève des médecins à Kinshasa

Kinshasa — Appuyés sur des béquilles ou soutenus par des proches, des dizaines de malades ont dû quitter l'hôpital général de Kinshasa, où les médecins ont entamé lundi une grève totale, n'assurant aucun service minimum tant que l'État restera «sourd» à leurs revendications salariales.

Aussi bien à l'hôpital général que dans d'autres établissements sanitaires publics de la capitale, les pavillons réservés aux soins ont été désertés par les malades, priés d'évacuer les lieux, à l'exception de cas très graves. «C'est une grève qui tue plus qu'une guerre. Les malades sont sans assistance. Nous sommes partagés entre la solidarité et la conscience», confie un laborantin. Avec ses 2000 lits, l'hôpital général de Kinshasa est le plus important établissement de la République démocratique du Congo. Les médecins exigent l'octroi d'un «salaire décent», de l'ordre de 320 000 francs congolais (640 $, 340 $ pour les mieux lotis actuellement).

À voir en vidéo