En bref - La conférence de Goma s'ouvre dans les remous

Goma, RDC — La conférence sur la paix dans les provinces troublées de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) s'est ouverte hier à Goma non sans créer quelques remous diplomatiques.

Déjà, un des délégués des différents groupes armés locaux opérant dans la région, celui du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP, mouvement politico-militaire du général déchu Laurent Nkunda), a annoncé la suspension de sa participation au motif que la composition des instances dirigeantes de ces assises est «totalement déséquilibrée et montre que les résultats ne seront pas à l'avantage des Congolais». De son côté, la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dans un mémorandum mis en garde contre la «balkanisation» du pays et recommandé aux participants «de ne point déroger sur les acquis importants» notamment la Constitution du pays qui «a résolu le problème de la nationalité».

À voir en vidéo