En photo - Darfour: en attendant les troupes...

Photo: Agence France-Presse (photo)

Pendant que cette femme faisait la queue à Nyala (Sud-Darfour) dans l'espoir d'obtenir une consultation médicale comme des centaines d'autres déplacés de la région, le président de l'Union africaine, Alpha Oumar Konaré, estimait que les contributions des pays d'Afrique à la force hybride ONU-UA au Darfour étaient maintenant suffisantes pour ne pas faire appel à des troupes non-africaines.

«Je peux confirmer aujourd'hui que nous avons reçu des engagements suffisants des pays africains pour ne pas avoir recours à des forces non africaines», a-t-il fait savoir après une brève rencontre avec le président soudanais, Omar el-Béchir, à Khartoum. Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté le 31 juillet dernier le déploiement d'une force mixte ONU-UA dans la province soudanaise du Darfour, théâtre depuis 2003 d'un sanglant conflit entre le pouvoir central et des mouvements rebelles.