Violences dans l'ouest du Congo

Kinshasa — Au moins 90 personnes ont été tuées mercredi et jeudi au cours d'affrontements entre les forces de l'ordre et des partisans d'un mouvement politico-religieux dans la province du Bas-Congo (ouest de la République démocratique du Congo), a-t-on appris hier de sources concordantes.

À Matadi, capitale de la province, 21 personnes ont été tuées, a indiqué le médecin-inspecteur du Bas-Congo. La plupart des victimes sont des civils, dont de nombreux membres du mouvement politico-religieux chrétien Bundu dia Kongo (BDK), selon des témoignages d'habitants de la province.