En bref - Darfour ou pas, le Soudan assumera la présidence de l'UA

Khartoum — Par le biais de son gouvernement, le chef de l'État soudanais, Omar el-Béchir, a confirmé hier son intention d'assumer la présidence tournante de l'Union africaine (UA), malgré la crise du Darfour qui crée des réticences au sein du bloc africain.

L'UA doit désigner son nouveau président parmi les chefs d'État réunis cette semaine à l'occasion de son 8e sommet. La situation au Darfour et en Somalie devrait dominer leurs travaux. L'UA a déployé une force de maintien de la paix de 7000 hommes pour tenter de faire cesser les violences dans la province soudanaise en proie à la guerre civile. Pour nombre d'observateurs, le président El-Béchir est partie prenante au conflit et ne devrait pas être autorisé à diriger l'organisation panafricaine.