En bref - Morales veut des associés

Madrid — Le président élu de Bolivie, Evo Morales, a affirmé hier à Madrid qu'en matière économique son pays «a besoin d'associés, pas de maîtres», à l'issue d'un entretien avec le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

La Bolivie, pays le plus pauvre d'Amérique du Sud, «a besoin d'associés, des entrepreneurs privés, étrangers, mais pas de maîtres de ses ressources naturelles», a-t-il dit lors d'une conférence de presse.