En bref - Aide alimentaire déliée

Ottawa — Le Canada a annoncé hier un assouplissement des restrictions sur la fourniture de son aide alimentaire, dont jusqu'à la moitié pourra dorénavant être achetée dans des pays en développement.

Jusqu'à présent, un plafond de 10 % s'appliquait et 90 % de l'aide alimentaire canadienne devait être acquise dans ce pays. «Cette nouvelle politique nous permettra de réagir plus rapidement et avec plus de souplesse partout dans le monde», a déclaré la ministre de la Coopération internationale, Aileen Carroll, en précisant que cela contribuera aussi à soutenir les agriculteurs dans les pays en développement. Les changements «n'auront qu'une incidence minime sur les agriculteurs canadiens» car les achats d'aide alimentaire au Canada ne comptent que pour environ 0,3 % de la production agroalimentaire du pays, précise le gouvernement dans son communiqué.