En bref - Équateur: la crise a raison d'un ministre

Quito — Le ministre équatorien de la Défense, Solon Espinoza, a démissionné hier sur fond de manifestations qui ont paralysé la production pétrolière d'Équateur et vont obliger le pays à emprunter du brut au Venezuela pour maintenir son niveau d'exportation.

D'importantes manifestations ont éclaté dans deux provinces d'Amazonie, dans l'est de l'Équateur, obligeant la compagnie pétrolière nationale du pays, Petroecuador, à interrompre sa production jeudi. Cette interruption a entraîné une hausse de 3,5 % des cours du brut à New York. Le pays va devoir solliciter un prêt de 400 millions de dollars auprès du Fonds de réserve de l'Amérique latine pour prévenir tout déséquilibre dans sa balance des paiements et importer pour 140 millions de dollars de pétrole, a annoncé hier la ministre de l'Économie, Magdalena Barreiro.