En bref: Presse en grève

N'djamena — L'Union des journalistes tchadiens a annoncé hier une semaine d'arrêt de travail du 22 au 26 août en signe de solidarité après la condamnation de quatre journalistes en un mois.

Depuis le 18 juillet, quatre journalistes de la presse privée ont été condamnés à des peines allant de trois mois à trois ans de prison ferme pour des articles jugés diffamatoires ou incitant à la haine. La directrice de publication de l'hebdomadaire L'Observateur a été condamnée hier à douze mois de prison ferme et à verser une amende de 305 euros pour incitation à la haine tribale.