Soldats canadiens - Retour pénible à Kandahar

Kandahar — Des soldats canadiens sont retournés hier à l'endroit où quatre des leurs ont été tués il y a trois ans par une bombe larguée par un pilote de F-16 américain.

Une douzaine de soldats canadiens se sont rendus dans le secteur pour évaluer des tracés de routes pour d'autres qui auront à les parcourir plus tard. L'endroit est parsemé d'obus qui avaient été tirés par des soldats de la coalition lors de manoeuvres et qui n'ont pas explosé.

C'est d'ailleurs au cours d'un exercice d'entraînement de nuit, le 18 avril 2002, que les soldats canadiens du Troisième bataillon du Régiment d'infanterie légère Princess Patricia ont été pris pour cible par le pilote d'avion américain, le major Harry Schmidt, qui croyait être la cible de tirs ennemis. Les soldats Richard Green, Nathan Smith, le caporal Ainsworth Dyer et le sergent Marc Léger ont été tués sur le coup par l'explosion de la bombe de 250 kilos.

Il s'agissait des premiers soldats canadiens morts au combat depuis la Guerre de Corée.