Chypre du Nord - Victoire du candidat pro-réunification

Nicosie — Le premier ministre chypriote turc sortant Mehmet Ali Talat, favorable à la réunification, a remporté dès le premier tour l'élection présidentielle organisée hier dans la partie nord de l'île divisée, selon les résultats officiels.

Ali Talat a obtenu 55,6 % des suffrages, contre seulement 22,7 % à son principal rival, Dervis Eroglu, après dépouillement de la totalité des bulletins.

Dès l'annonce de sa victoire, Mehmet Ali Talat a lancé un nouvel appel à la réunification de Chypre et à l'adhésion de la partie turque de l'île à l'Union européenne (la partie grecque de Chypre, au Sud, a déjà intégré l'UE l'an dernier).

«Les Chypriotes turcs n'apprécient pas que leur île soit divisée», a déclaré M. Talat après la confirmation de sa victoire. «Je tiens à souligner une nouvelle fois que les Chypriotes turcs appellent à la réunification et à l'adhésion à l'UE.»

«J'appelle aussi les dirigeants chypriotes grecs vers lesquels je tends ma main pour la paix, et cette main sera là jusqu'à ce qu'elle soit saisie. Je crois sincèrement qu'un jour cette main sera saisie», a-t-il souligné.

«Je travaillerai de toutes mes forces et avec toute ma volonté à mettre fin à cet isolement [des Chypriotes turcs]», a ajouté le nouveau président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN, État autoproclamé, satellite de la Turquie).

M. Talat s'est dit prêt à rencontrer le président chypriote grec Tassos Papadopoulos à «tout moment pour résoudre les questions pratiques» telles que la coopération avec la police et les tribunaux chypriotes grecs.

Dans la capitale, des partisans de Mehmet Ali Talat, en liesse, manifestaient leur joie à grand renfort de coups de klaxon et en agitant des drapeaux verts de leur parti avec des photos de leur candidat dessus.

Le gouvernement chypriote grec a qualifié la victoire de M. Talat de «développement positif» tandis que les États-Unis félicitaient le nouveau président chypriote turc.