En bref: Pékin dénonce une «grave provocation» japonaise

Pékin — Les autorités chinoises ont estimé que l'attribution de licences d'exploitation gazière en mer de Chine orientale par le Japon était une «grave provocation» de la part de Tokyo, écrit l'agence Chine nouvelle.

La Chine dit avoir protesté auprès de Tokyo au sujet de l'octroi de ces droits d'exploitation à des entreprises du secteur privé et se réserve le droit à «réagir de nouveau». Pékin a ses propres projets de forage gazier dans le secteur et Tokyo craint que l'exploitation de ces gisements par la Chine n'entame ses propres réserves.«La Chine a d'ores et déjà protesté auprès du Japon et se réserve le droit de réagir de nouveau», a dit le porte-parole, dont les déclarations sont reproduites par ailleurs par l'agence Chine nouvelle. Pékin souhaite régler le contentieux par la négociation mais ne pourra jamais accepter la ligne de démarcation de Tokyo, ajoute-t-il. La tension est vive entre les deux pays après les manifestations antijaponaises en Chine le week-end dernier, liées à un manuel d'histoire nippon qui, selon Pékin, tire un trait sur l'ampleur des atrocités commises par l'armée impériale japonaise lors de la période d'occupation d'une partie de la Chine, de 1931 à 1945.