En bref: L'ONU adopte une convention contre le terrorisme nucléaire

New York — L'Assemblée générale des Nations unies a adopté hier à l'unanimité une convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire. Adoptée par consensus, sans vote, cette convention vient s'ajouter à 12 autres conventions déjà existantes contre le terrorisme.

Son adoption permet de couvrir avec des instruments juridiques presque toutes les formes possibles de terrorisme, selon Nicolas Michel, secrétaire général adjoint de l'ONU pour les affaires juridiques. Cette adoption survient au bout de plus de sept ans de négociations. L'initiative de rédiger une telle convention avait été prise en décembre 1997 par la Russie. «C'est la première fois qu'une convention sur le terrorisme met l'accent sur la prévention et n'est pas adoptée après qu'un acte de terrorisme a été commis», s'est félicité après le vote un diplomate russe, Alexandre Konouzine.