Le G7 exige des sanctions plus sévères à l’encontre de la Corée du Nord

Le missile que Pyongyang a testé vendredi semble être son tout dernier ICBM, dont la portée potentielle lui permettrait de toucher le continent américain.
KCNA VIA KNS / Agence France-Presse Le missile que Pyongyang a testé vendredi semble être son tout dernier ICBM, dont la portée potentielle lui permettrait de toucher le continent américain.

Les pays du G7 ont dénoncé dimanche le lancement « irresponsable » par la Corée du Nord d’un nouveau missile balistique intercontinental, exhortant le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre de nouvelles mesures « significatives » pour mettre fin aux essais nord-coréens.

Les ministres des Affaires étrangères du Groupe des Sept ont déclaré que les tirs répétés de missiles par la Corée du Nord « déstabilisent davantage la région, malgré les appels de la communauté internationale à la paix et à la stabilité ».

Le missile que Pyongyang a testé vendredi semble être son tout dernier ICBM, dont la portée potentielle lui permettrait de toucher le continent américain.

 

La déclaration du G7 appelle à « une réponse unie et robuste de la part de la communauté internationale, y compris la nécessité pour le Conseil de sécurité de l’Onu de prendre des mesures significatives supplémentaires ».

Le G7 comprend le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Un représentant de l’Union européenne s’est joint à la déclaration.

Depuis début novembre, la Corée du Nord a testé un nombre record de missiles, dont un missile balistique vendredi qui est tombé dans la zone économique exclusive du Japon, à l’ouest d’Hokkaido.

L’agence d’État nord-coréenne KCNA a affirmé qu’il s’agissait d’un missile balistique intercontinental (ICBM) de type Hwasong-17, surnommé « missile monstre » par les experts militaires.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté près d’une douzaine de résolutions imposant des sanctions à la Corée du Nord en raison de son activité nucléaire et de tirs de missiles depuis 2006.

La déclaration du G7 a réitéré les exigences selon lesquelles le programme nucléaire de la Corée du Nord doit être démantelé de manière vérifiable, ajoutant que la nation recluse « n’aura jamais le statut d’État nucléaire. »

À voir en vidéo