La Nasa reprend les vols conjoints avec la Russie vers la Station spatiale internationale

Deux astronautes américains voleront à bord d’une fusée russe Soyouz lors de deux missions distinctes, dont la première prévue pour septembre.
Agence France Presse Deux astronautes américains voleront à bord d’une fusée russe Soyouz lors de deux missions distinctes, dont la première prévue pour septembre.

La NASA a annoncé vendredi reprendre les vols conjoints avec les Russes vers la Station spatiale internationale (SSI) afin d’assurer « la sécurité des opérations » de la station, et ce, malgré les efforts des États-Unis pour isoler Moscou à la suite de l’invasion de l’Ukraine.

Deux astronautes américains voleront à bord d’une fusée russe Soyouz lors de deux missions distinctes, dont la première est prévue pour septembre. Deux cosmonautes russes voleront également à bord de fusées SpaceX, une première.

Un tel échange était prévu de longue date, mais attendait encore la validation finale de la Russie. Il avait semblé compromis après le déclenchement de la guerre en Ukraine, mais des responsables de la NASA ont répété ces dernières semaines qu’ils espéraient qu’il ait bien lieu. L’annonce est survenue quelques heures après que le président russe, Vladimir Poutine, a démis le patron de l’agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine. Depuis l’offensive russe contre l’Ukraine, celui-ci s’est illustré par ses déclarations très belliqueuses à l’égard de l’Occident.

« Afin d’assurer la sécurité des opérations de la Station spatiale internationale, de protéger la vie des astronautes et d’assurer la présence continue des Américains dans l’espace, la NASA va reprendre les vols intégrés sur des vaisseaux spatiaux américains et russes Soyouz », a déclaré la NASA dans un récent communiqué.

L’astronaute américain Frank Rubio, en compagnie de deux cosmonautes russes, volera à bord d’une fusée Soyouz, dont le décollage est prévu le 21 septembre. L’astronaute américaine Loral O’Hara volera également à bord d’un vaisseau russe lors d’une mission suivante, au printemps 2023.

De plus, Anna Kikina, la seule femme cosmonaute en activité, fera partie de l’équipage Crew-5, qui doit décoller en septembre à bord d’une fusée SpaceX. Et le cosmonaute Andrei Fedyaev volera, lui, avec Crew-6, également au printemps 2023.

Après l’arrêt des navettes spatiales américaines en 2011 et jusqu’au premier vol de SpaceX vers la SSI en 2020, les États-Unis étaient contraints d’envoyer les astronautes américains vers la SSI en achetant des sièges à bord des fusées Soyouz à l’agence spatiale russe.

À voir en vidéo