Général rwandais transféré

Nairobi — Le Tribunal pénal international sur le Rwanda a annoncé hier le transfert à Arusha de l'ex-général Augustin Bizimungu, ancien chef d'état-major des forces rwandaises pendant le génocide de 1994 arrêté en Angola.

Dans un communiqué, le tribunal siégeant en Tanzanie a souligné qu'il s'agissait de «l'un des plus importants anciens commandants militaires rwandais appréhendés par le tribunal à cette date». L'ancien général est accusé d'avoir planifié avec d'autres officiers le massacre de la population civile tutsie du Rwanda dans le cadre d'un complot visant à maintenir l'élite hutue au pouvoir. Les procureurs du TPIR le soupçonnent d'avoir personnellement supervisé l'entraînement des milices «interahamwe» qui ont commis de nombreux massacres. Le génocide a fait 800 000 victimes, tutsies ou hutues modérées, en trois mois, d'avril à juillet 1994.