Tentative avortée de libération des otages français - Didier Julia convoqué par les juges en janvier

Paris — Le député UMP Didier Julia sera convoqué en janvier par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur sa tentative avortée de libération des otages français en Irak, Christian Chesnot et Georges Malbrunot, a-t-on appris hier de source judiciaire.

«La convocation part aujourd'hui», a-t-on précisé à Reuters de même source. «C'est pour la deuxième quinzaine de janvier. C'est sûrement en vue d'une mise en examen.»

L'audition par les juges antiterroristes Jean-Louis Bruguière et Marie-Antoinette Houyvet, compétents pour les affaires de sûreté de l'État, ne peut survenir que dans un délai de dix jours au moins après l'envoi de la convocation.

Le parquet de Paris a ouvert mercredi une information judiciaire contre Didier Julia, Philippe Brett, Philippe Evanno «et tous autres» pour «intelligence avec une puissance ou une organisation étrangère ou avec ses agents, de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, notamment à sa diplomatie et à la sauvegarde de sa population».

Il leur est reproché d'avoir pris contact avec des réseaux irakiens opposés au gouvernement d'Iyad Allaoui et d'avoir bénéficié d'un soutien logistique du président ivoirien Laurent Gbagbo.

Mercredi soir, les deux juges ont mis en examen Philippe Brett et Philippe Evanno sous la même qualification après une garde à vue de près de 48 heures.

Ces deux hommes de 45 ans, le premier ancien commando de marine, le second professeur d'histoire, ont été laissés en liberté mais placés sous contrôle judiciaire, ce qui leur interdit notamment de sortir du territoire national.

«Je m'attends tranquillement à recevoir une lettre de mise en examen», a pour sa part déclaré Didier Julia à Reuters. «Je suis très serein parce que je n'ai rien à cacher et rien à me reprocher, je n'ai causé aucun dommage à personne.»

Enlevés le 20 août en Irak par un groupe d'extrémistes islamistes présumés, les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot ont été libérés le 21 décembre.