En bref: Le Qatar interdit les enfants jockeys

Doha — Le Qatar a décidé hier d'interdire le recrutement d'enfants jockeys pour les courses de dromadaires, sport traditionnel dans les monarchies du Golfe, vivement critiquées pour leur emploi d'enfants généralement originaires de pays d'Asie.

Lors de sa réunion hebdomadaire présidée par le premier ministre, cheik Abdallah ben Khalifa al-Thani, le gouvernement «a donné son accord pour prendre les mesures nécessaires à l'interdiction du recrutement, de l'entraînement et de l'utilisation d'enfants dans les courses de dromadaires». Le cabinet n'a pas précisé l'âge au-dessous duquel les enfants seraient exclus de ce sport. En septembre 2003, Mme Ghalia bin Mohammad al-Thani, qui dirige le comité de l'Enfance au sein du Conseil supérieur de la famille dirigé par l'épouse de l'émir du Qatar, avait fait état d'une loi en préparation pour interdire le recrutement de jockeys de moins de 18 ans.