Volodymyr Zelensky affirme sa position dans l’est

«Je ressens une fierté sans bornes pour nos défenseurs. Chaque jour, au péril de leur vie, ils se battent pour la liberté de l’Ukraine», a écrit M. Zelensky sur Telegram après avoir rendu visite aux soldats.
Photo: STR Ukrainian Presidential Press-Service Agence France-Presse «Je ressens une fierté sans bornes pour nos défenseurs. Chaque jour, au péril de leur vie, ils se battent pour la liberté de l’Ukraine», a écrit M. Zelensky sur Telegram après avoir rendu visite aux soldats.

Des responsables locaux ont annoncé que les troupes russes et ukrainiennes se livraient à des combats rapprochés dans une ville de l’est de l’Ukraine.

Ils ont rapporté que les forces russes « prenaient d’assaut » la ville orientale de Sievierodonetsk dimanche et que les combats avaient coupé l’électricité et le service de téléphonie mobile et terrorisé les civils. Sievierodonetsk est devenu l’épicentre de la quête de la Russie pour conquérir la région industrielle ukrainienne du Donbass.

La Russie a également intensifié ses efforts pour prendre Lyssytchansk à proximité, où les autorités ukrainiennes ont signalé des bombardements constants.

Les deux villes sont les dernières grandes zones sous contrôle ukrainien dans la province de Louhansk, qui, avec le Donetsk voisin, constitue la région industrielle ukrainienne du Donbass.

 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a effectué une rare visite sur le front dans la ville de Kharkiv alors qu’il cherchait à y affirmer la position de l’Ukraine. Les combattants ukrainiens ont repoussé les forces russes de leurs positions proches de la ville, la deuxième plus grande d’Ukraine, il y a plusieurs semaines.

« Je ressens une fierté sans bornes pour nos défenseurs. Chaque jour, au péril de leur vie, ils se battent pour la liberté de l’Ukraine », a écrit M. Zelensky sur l’application de messagerie Telegram après avoir rendu visite à des soldats stationnés à Kharkiv.

La Russie a continué à bombarder de loin la ville du nord-est et des explosions ont pu être entendues dans la région peu après la visite du président Zelensky. Les bombardements et les frappes aériennes ont détruit plus de 2000 immeubles depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, selon le gouverneur régional, Oleh Syniehubov.

Dans la région élargie de Kharkiv, les troupes russes détenaient encore environ 30 % du territoire, tandis que celles de Kiev avaient repris 5 % supplémentaires, a ajouté le gouverneur.

À voir en vidéo