En bref: Accusation repoussée contre Orejuela

Miami — La mise en accusation formelle d'un des plus importants trafiquants de drogue au monde, le Colombien Gilberto Rodríguez Orejuela, chef du cartel de Cali, emprisonné aux États-Unis, a été repoussée au 28 janvier, le temps pour son avocat de trouver des fonds, a-t-on appris hier de source judiciaire.

Jose Quinon, avocat de Rodríguez Orejuela, a expliqué qu'il devait obtenir plusieurs autorisations des autorités américaines pour percevoir ses honoraires car les avoirs de son client ont été gelés. Orejuela aurait dû comparaître hier devant un tribunal de Miami pour être formellement mis en accusation pour trafic de drogue et blanchiment d'argent. Gilberto Rodríguez Orejuela a été extradé vers les États-Unis début décembre. Condamné à 15 ans de prison en 1995 en Colombie, il avait été libéré au bout de sept ans et trois mois de détention. Arrêté de nouveau presque aussitôt en 2003, il a été emprisonné en Colombie jusqu'à son extradition aux États-Unis.