Ben Laden adoube Zarqaoui en Irak

Dubai — Oussama ben Laden a adoubé l'islamiste jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui comme chef d'al-Qaïda en Irak et a appelé les Irakiens à boycotter les élections générales prévues le 30 janvier dans leur pays, selon un message audio qui lui est attribué et diffusé hier soir par Al-Jazira.

«Je considère que l'émir, le moujahid [combattant] et frère Abou Moussab al-Zarqaoui ainsi que les groupes qui se sont alliés à lui, font partie des élus [de Dieu]. Leurs opérations audacieuses contre les Américains et contre le gouvernement apostat d'Allaoui [le premier ministre irakien Iyad Allaoui] nous ont fait plaisir», déclare la voix attribuée à Ben Laden, diffusée à l'antenne de la chaîne satellitaire qatariote.

«Nous avons aussi été réjouis par leur obéissance à l'ordre d'Allah et à l'ordre du Prophète pour l'unité et la solidarité» entre musulmans, a-t-elle poursuivi.

«Le frère moujahid Abou Moussab al-Zarqaoui est l'émir de l'Organisation d'al-Qaïda au pays du Rafidaïn [la Mésopotamie]», poursuit le message.

«Les frères dans l'Organisation sont tenus de l'écouter et de lui obéir, pour [leur] bien», ajoute le message dont l'authenticité ne peut être établie dans l'immédiat.

«Nous, dans l'organisation d'al-Qaïda, nous accueillons très favorablement leur union avec nous. Cette union est un pas important dans l'histoire des efforts des moujahidines pour établir l'État [islamique] du Bien et détruire l'État du Mal. Nous prions Allah d'accepter [cette union] et de la bénir», poursuit le message.

En octobre dernier, un site Internet islamiste avait publié un communiqué attribué à Zarqaoui, qui affirmait avoir prêté allégeance à al-Qaïda et à son chef.

Ben Laden, selon ce message, a également appelé les Irakiens à ne pas voter le 30 janvier aux élections générales en Irak.

La voix a également critiqué «la Constitution imposée par l'occupant américain», où «l'islam n'est pas l'unique source de toutes les législations».

«Même si l'on suppose que 90 % des lois ont pour source la charia [loi islamique] et 10 % ont pour source des législations [non-islamiques], cette Constitution est, du point de vue de l'islam, une Constitution contraire à la foi», poursuit le message. «Donc, quiconque participera à ces élections [...] sera un infidèle», a averti la voix, en mettant en garde contre «les escrocs qui, au nom des partis et des groupes islamiques, exhortent les gens à participer à cette apostasie».

Zarqaoui, dont la tête a été mise à prix par les Américains pour 25 millions de dollars, tout comme pour ben Laden, a revendiqué de nombreux attentats, enlèvements et décapitations d'otages, dont des Occidentaux, en Irak.

Par ailleurs, selon al-Jazira, qui a paraphrasé les propos non diffusés à l'antenne, Ben Laden a de nouveau appelé ses partisans à frapper les installations pétrolières et à assassiner les collaborateurs des forces étrangères en Irak, après un précédent appel en ce sens diffusé à la mi-décembre sur un site Internet islamiste.

Selon al-Jazira, Ben Laden a également appelé indirectement au financement des opérations d'al-Qaïda en Irak, en soulignant que le coût de ces opérations s'élevait à près de 332 000 $ par semaine.

Des responsables américains du renseignement ont conclu après analyse technique de l'enregistrement que la voix était probablement celle de Ben Laden, a-t-on appris de source autorisée américaine. La source a précisé cependant que le son n'était pas de très bonne qualité.