La Russie prépare une loi abolissant la limite d’âge pour s’engager dans l’armée

Des véhicules blindés défilent à Moscou à l’occasion de la commémoration du 9 mai.
Alexander Nemenov Archives Agence France-Presse Des véhicules blindés défilent à Moscou à l’occasion de la commémoration du 9 mai.

La Russie prépare la suppression d’une limite d’âge pour s’engager dans l’armée, selon l’ordre du jour de mercredi de la Douma, chambre basse du parlement russe, un texte déposé en pleine offensive contre l’Ukraine.

« Le but du projet de loi est d’éliminer la limite d’âge pour les citoyens en âge de travailler […], à laquelle ils ont le droit de conclure le premier contrat de service militaire », indique la note explicative du projet de loi.

Selon cette note, seuls les citoyens âgés de 18 à 40 ans sont actuellement autorisés à conclure un premier contrat avec l’armée. Pour les citoyens étrangers, la fenêtre est de 18 à 30 ans.

Or, « pour l’utilisation d’armes de haute précision, le fonctionnement d’armes et d’équipements militaires, des spécialistes hautement professionnels sont nécessaires », donc plus âgés.

Cette loi permettrait d’aider à « attirer des spécialistes dans des domaines populaires, principalement liés aux civils (soutien médical, ingénierie, maintenance, exploitation, communications, etc.) pour le service militaire sous contrat », indique le document.

L’armée russe se trouve en pleine offensive en Ukraine, mais cet assaut s’est trouvé confronté à une féroce résistance ukrainienne, si bien que la Russie a enregistré d’importantes pertes matérielles et humaines même si Moscou n’en a jamais révélé l’ampleur.

La Russie a lancé en avril l’appel du printemps 2022, avec pour objectif d’envoyer 134 500 jeunes dans les casernes, les autorités assurant toutefois que les conscrits ne seraient pas envoyés au front.



À voir en vidéo