Elon Musk rejette des accusations d’agressions sexuelles

« Les attaques dont je fais l’objet doivent être observées avec un prisme politique », s’est défendu Elon Musk sur Twitter.
Jim Watson Archives Agence France-Presse « Les attaques dont je fais l’objet doivent être observées avec un prisme politique », s’est défendu Elon Musk sur Twitter.

Le multimilliardaire Elon Musk a rejeté en bloc des accusations d’agressions sexuelles sur une agente de bord survenues il y a six ans, dénonçant un complot « politique ».

« Ces accusations sont totalement fausses », a réagi le patron de Tesla et homme le plus riche du monde sur Twitter, le réseau social qu’il souhaite racheter, à la suite d’un article publié jeudi.

Le média indépendant en ligne The Insider a rapporté que le groupe aérospatial de M. Musk, SpaceX, avait payé 250 000 dollars à une femme en 2018 pour mettre fin à une plainte pour comportement inapproprié déposée contre lui.

Une amie de l’agente

L’entrepreneur de 50 ans y est accusé, alors qu’il recevait un massage de la part de cette femme sur un vol privé en route pour Londres, de lui avoir montré son pénis en érection, touché les jambes sans son consentement et demandé un acte sexuel.

L’article cite notamment une femme disant être une amie de l’agente de bord. « Les attaques dont je fais l’objet doivent être observées à travers un prisme politique — c’est leur (méprisable) manière de faire habituelle », a tweeté jeudi M. Musk, sans préciser qui il visait.

« Je mets au défi cette menteuse qui dit que son amie m’a vu » découvert « : Citez-moi une seule chose, n’importe quoi (cicatrices, tatouages…), qui ne soit pas connue publiquement », a-t-il déclaré.

« Elle ne pourra pas le faire, car cela n’est jamais arrivé. »

Le patron né en Afrique du Sud — qui possède les nationalités sud-africaine, américaine et canadienne — s’est rapproché ces derniers temps des républicains, après avoir jusqu’ici soutenu les démocrates.

« Regardez maintenant comment ils déploient leur campagne de sales coups contre moi », a insinué Elon Musk, dont la fortune est estimée à quelque 280 milliards de dollars américains.

Il a mis cette semaine en suspens son offre de rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars en raison du manque de clarté sur les faux comptes, tout en précisant qu’il était « toujours engagé » à mener à bien l’opération.

Connu au départ en tant que fondateur de Tesla, qui a fait sa fortune, Elon Musk, père de huit enfants, divorcé trois fois, est devenu une figure centrale du néocapitalisme américain avec ses ambitions extraplanétaires et ses idéaux politiques, qu’il relaie abondamment sur les réseaux sociaux.



À voir en vidéo