Bosnie: charnier

Sarajevo — Des experts en médecine légale ont annoncé hier avoir exhumé d'un jardin de Bosnie les restes d'environ 200 musulmans, portant à quelque 6000 le nombre de corps de victimes du massacre de 1995 à Srebrenica retrouvés pour l'instant.

Le Comité des personnes disparues a terminé ses travaux d'exhumation débutés il y a deux semaines dans le village de Kamenica, où se trouve l'un des plus importants charniers liés au massacre, a indiqué son président, Amor Masovic. Les experts ont rempli 242 sacs de restes d'environ 200 personnes enterrées à cet endroit. Le site a été signalé aux autorités par les propriétaires du jardin, intrigués par des tas de terre à leur retour chez eux, après la guerre de 1992-95. Les experts ont découvert un autre charnier à Kamenica, une ville située à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec la Yougoslavie. Ils devraient y commencer les exhumations dans deux semaines. L'enclave de Srebrenica est tombée en 1995 sous le contrôle des Serbes de Bosnie. La prise de cette enclave fut suivie par le massacre, en juillet, de près de 8000 musulmans, hommes et enfants.