En photos | Visite de la «madrasa» Jamia Usmania

Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les yeux du monde entier étaient rivés sur ces écoles coraniques pakistanaises, qualifiées d’incubateurs de djihadistes. À coups d’attaques par des drones, les États-Unis n’avaient pas tardé à éliminer certaines «madrasas» jugées problématiques dans des régions tribales près de la frontière pakistano-afghane. Puis, le gouvernement pakistanais s’était lancé dans une vaste réforme de ces écoles. Le Pakistan compterait aujourd’hui environ 21 000 «madrasas», peut-être même plus. Certaines sont toujours réfractaires à la réforme gouvernementale. Toutefois, selon Mohammad Arsalam, de la «madrasa» Jamia Usmania, la vaste majorité des écoles coraniques ont emprunté le virage vers un enseignement plus moderne. Visite de la «madrasa» Jamia Usmania, fondée en 2002 en banlieue de Peshawar, au Pakistan.

1 Après le retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan, Oussama ben Laden et plusieurs de ses acolytes se sont installés dans des maisons cossues de Peshawar. Renaud Philippe Le Devoir
2 En décembre 2014, l’attentat contre l’école publique de l’armée de Peshawar, mené par un commando des talibans pakistanais, a tué 150 enfants et leurs enseignants. La rue Asfan Khan Shaheed a été renommée ainsi en l’honneur d’une des jeunes victimes. Renaud Philippe Le Devoir
3  Mosquée de la «madrasa» Jamia Usmania Renaud Philippe Le Devoir
4 « Nos 11 000 élèves reçoivent une éducation moderne en plus de l’enseignement du Coran », assure Mohammad Arsalam (au centre), un mufti qui dirige la «madrasa» Jamia Usmania, fondée en 2002 en banlieue de Peshawar, au Pakistan. Renaud Philippe Le Devoir
5 Bibliothèque de la «madrasa» Renaud Philippe Le Devoir
6 Dans les classes réparties sur plusieurs étages autour d’une cour intérieure, les élèves de la «madrasa» Jamia Usmania — qui accueille des garçons dont l’âge va de huit ans à la vingtaine — suivent, collés les uns aux autres, les enseignements de leurs professeurs. Renaud Philippe Le Devoir
7 Le laboratoire de sciences de la «madrasa» Renaud Philippe Le Devoir
8 Salle d’anglais Renaud Philippe Le Devoir
9 Des élèves suivent un cours de mathématiques. Renaud Philippe Le Devoir
10 Étude du Coran Renaud Philippe Le Devoir
11 La cafétéria de la «madrasa» Renaud Philippe Le Devoir
12 C’est la sortie des classes. Renaud Philippe Le Devoir
13 Lorsque des parents n’ont pas l’argent nécessaire pour envoyer leurs enfants dans des collèges, ils les inscrivent dans des «madrasas», où ils sont logés et nourris gratuitement. Renaud Philippe Le Devoir
14 Des enfants jouent au cricket dans les rues de Peshawar. Renaud Philippe Le Devoir
15 Selon l’UNICEF, le quart de la population d’âge scolaire ne fréquente aucun établissement d’enseignement au Pakistan. Renaud Philippe Le Devoir
16 D’anciens moudjahidines, aujourd’hui réfugiés dans la ville de Kohat, au Pakistan. Renaud Philippe Le Devoir
17 Le coût humain de la guerre au terrorisme au Pakistan s’élèverait à 83 000 morts, selon les chiffres du gouvernement. Renaud Philippe Le Devoir

À voir en vidéo