Des policiers et des ambulanciers poursuivis pour la mort d’un homme noir

Dans cette photo d'archive prise le 23 août 2020, des personnes sont rassemblées pour une veillée à la chandelle à la mémoire d'Elijah McClain. 
Photo: Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Dans cette photo d'archive prise le 23 août 2020, des personnes sont rassemblées pour une veillée à la chandelle à la mémoire d'Elijah McClain. 

Trois policiers et deux ambulanciers vont être poursuivis dans le Colorado pour le décès d’Elijah McClain, jeune homme noir décédé en 2019 après avoir subi une clé au cou durant son interpellation puis s’être vu injecter de force un puissant calmant, ont annoncé mercredi les services du procureur.

Un jury populaire a retenu différents chefs d’accusation, dont homicide involontaire, après avoir examiné les conclusions d’une enquête spéciale, ouverte à la demande du gouverneur de cet État de l’Ouest américain devant le scandale suscité par le décès du jeune homme.

« Chacun des cinq accusés devra répondre d’homicide involontaire et d’homicide par négligence », a expliqué lors d’une conférence de presse le procureur général du Colorado, Phil Weiser.

Quatre des accusés, dont les deux ambulanciers, sont en outre poursuivis pour avoir administré de la kétamine, un puissant sédatif utilisé notamment dans les anesthésies, à Elijah McClain, sans son consentement.

La victime avait souffert d’un arrêt cardiaque lors de son transport vers l’hôpital, où elle avait été déclarée en état de mort cérébrale peu après.

La mort du jeune homme, âgé de 23 ans à l’époque, s’était produite en août 2019 à Aurora, plusieurs mois avant le décès de George Floyd sous le genou d’un policier blanc, qui avait déclenché une vague nationale de manifestations contre les brutalités policières et la discrimination raciale.

L’affaire avait été classée sans suite initialement, mais le gouverneur Jared Polis avait demandé la reprise des investigations en juin 2020 après s’être entretenu avec la famille du défunt. Une pétition lancée pour rouvrir l’enquête avait recueilli plus de trois millions signatures.

La police avait été appelée par une personne mentionnant un homme noir « suspect » portant un masque de ski et « se comportant étrangement » dans une rue d’Aurora. Un policier avait affirmé qu’Elijah McClain, qui ne portait aucune arme, avait tenté de saisir son revolver lors de l’intervention.

Selon la famille de la victime, il était simplement sorti acheter une boisson et portait souvent ce masque de ski pour éviter de prendre froid.

À voir en vidéo