Le G7 se réunira mardi pour discuter de la situation en Afghanistan

Le Royaume-Uni préside cette année les activités du G7, dont font aussi partie le Canada, la France, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et les États-Unis.
Photo: Alberto Pezzali Associated Press Le Royaume-Uni préside cette année les activités du G7, dont font aussi partie le Canada, la France, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et les États-Unis.

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, tiendra ce mardi une réunion avec les chefs de gouvernement du G7 afin, a-t-il dit, d’avoir des entretiens urgents sur la situation en Afghanistan.

Le premier ministre Johnson a fait part sur Twitter de son intention de convoquer cette réunion. À son avis, il est vital que la communauté internationale travaille ensemble pour permettre que les évacuations de civils de l’Afghanistan soient sécuritaires. Il faut aussi, a-t-il ajouté, empêcher le développement d’une grave crise humanitaire et protéger les acquis du peuple afghan depuis 20 ans.

Le Royaume-Uni préside cette année les activités du G7, dont font aussi partie le Canada, la France, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et les États-Unis.

Dimanche soir, on ignorait si le premier ministre Justin Trudeau prendrait le temps de déroger de son agenda de campagne électorale au Canada pour prendre part à la réunion de mardi.

M. Trudeau a été critiqué au cours des derniers jours pour ne pas avoir agi assez rapidement pour évacuer les Afghans qui ont participé au cours des dernières années à l’opération militaire et aux efforts diplomatiques du Canada en Afghanistan. Jusqu’ici, en plein chaos provoqué par le retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, trois avions canadiens ont évacué des Afghans de l’aéroport de Kaboul.

À voir en vidéo