En bref - Les insurgés de Varsovie se souviennent

Varsovie — Plus de sept mille anciens combattants et Varsoviens ont défilé hier soir dans la capitale pour commémorer l'insurrection de Varsovie, qui s'était soldée en 1944 par 200 000 morts polonais et la destruction quasi totale de la ville sur ordre d'Adolf Hitler.

Ce matin, un musée de l'insurrection sera inauguré dans une ancienne centrale électrique de tramways à Varsovie, pour retracer les 63 jours. Lancée le 1er août, l'insurrection était militairement dirigée contre les Allemands, mais politiquement contre Staline dont l'armée rouge avançait en libératrice vers la capitale polonaise. L'armée rouge s'est toutefois arrêtée sur la ligne de la Vistule, aux portes de Varsovie, et a laissé les nazis écraser l'insurrection pour n'entrer que le 17 janvier 1945 dans une ville transformée sur l'ordre d'Hitler en un tas de ruines fumantes.