Sharon fait l'éloge de Chirac

Aéroport de Ben Gourion — Deux cents immigrants juifs français arrivés hier soir en Israël ont été accueillis par le premier ministre Ariel Sharon qui a rendu un hommage appuyé à la lutte contre l'antisémitisme menée par le président français Jacques Chirac.

Le discours de bienvenue de M. Sharon, venu spécialement accueillir à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv les immigrants, était très attendu dans la mesure où le 18 juillet, il avait lancé un appel pressant aux juifs français à quitter «immédiatement» leur pays pour fuir un «antisémitisme déchaîné». Ces déclarations avaient provoqué une vive polémique avec la France.

Cette fois-ci, M. Sharon a choisi de changer de ton. «Nous sommes témoins ces dernières années d'une recrudescence de l'antisémitisme et nous éprouvons une profonde estime pour la mobilisation de Jacques Chirac et de son gouvernement contre l'antisémitisme», a-t-il souligné. «J'espère que l'exemple donné [par M. Chirac] sera suivi par d'autres pays», a-t-il poursuivi. Selon le premier ministre, «il faut établir une distinction entre la lutte contre l'antisémitisme et l'encouragement à l'immigration [en Israël]. Les juifs doivent venir s'installer ici car c'est leur patrie, et non pour fuir l'antisémitisme.»

À leur descente d'avion à l'aéroport Ben Gourion, les immigrants ont été accueillis par Tzipi Livni, la ministre de l'Intégration, qui a affirmé: «Pour un juif, il n'y a qu'en Israël qu'il peut y avoir la liberté, l'égalité et la fraternité.»