En bref: 400 activistes islamistes introuvables

Madrid — Le Maroc a prévenu l'Espagne qu'il avait perdu la trace de quelque 400 activistes islamistes marocains ayant suivi des entraînements dans des camps d'al-Qaïda en Afghanistan, en Bosnie ou en

Tchétchénie, a rapporté hier le quotidien espagnol El País.

Le ministre espagnol de l'Intérieur, José Antonio Alonso, n'a ni confirmé ni démenti cette information. Il s'est contenté de rappeler que l'Espagne et le Maroc coopéraient étroitement dans la lutte contre al-Qaïda et que les deux pays ne cessaient de s'échanger des informations.